Polish Baroque – Pekiel and his contemporaries

polish_thumbnail

Polish Baroque – Baroque Polonais
Harmonia Mundi / Ambronay (AMY010)
2007
3 de Diapason
**** du Monde de la Musique

Bartholomiej PEKIEL : Missa La Lombardesca, Dialogue Audite mortales
Marcin MIELCZEWSKI : Triumphalis Dies, Audite et admiramini, Canzona
Mikolaj ZIELENSKI : Igneum Ignati jubar, Magnificat a tre cori
Stanislaw SZARZYNSKI : Ave Regina Caelorum , Ad Hymnos, ad cantus
Franciszek LILIUS : Tua Jesu dilecto
Jan PODBIELSKI : Prélude pour orgue

Acheter le disque / Buy this disc on :
Ambronay 
 
 
Nous pouvons également vous l’envoyer directement chez vous par la poste, n’hésitez pas à nous contacter pour avoir plus d’informations.
We can also send it to you by post, please contact us for details.

Catherine GREUILLET, Alena DANTCHEVA, Brigitte VINSON (sopranos)
Ryland ANGEL, Christopher ROYALL (altos), Bruno BOTERF, Vincent BOUCHOT (ténors)
François FAUCHé, Paul WILLENBROCK (basses)
Meike AUGUSTIN, Sharman PLESNER (violons) Simon HEYERICK,
Samantha MONTGOMERY (alti), Elisa JOGLAR (violoncelle)
Alexandre SALLES (basson), Maria CLEARY (harpe) Marc WOLFF (chitarrone et guitare) Dominique FERRAN (orgue) Yannick VARLET (clavecin et orgue)
Ensemble Ventosum : William DONGOIS, Kuniko UENO (cornets à bouquin)
Stéphane LEGEE, Pascal GONZALES, Franck POITRINEAU (saqueboutes)

Extraits musicaux / Musical extracts: 

Stanislaw SZARZYNSKI : Ave Regina Caelorum

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Bartholomiej PEKIEL : Et Incarnatus est

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Mikolaj ZIELENSKI : Motet de San Ignacio

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Bartholomiej PEKIEL : O Vita Ista Miseris

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Marcin MIELCZEWSKI : Triumphalis Dies

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.


« Le ductile Ensemble William Byrd offre un bel élan musical ainsi qu’une rare polyvalence vocale, autant à l’aise dans les textures harmoniques que contrapuntiques »
Le Monde de la Musique

« Cet enregistrement entreprenant propose une série d’œuvres polonaises du 17ème siècle, la plupart avec un fort accent italien. La pièce de résistance est la messe La Lombardesca de Bartolomieu Pękiel, avec ses couleurs variées et son Crucifixus étonnamment chromatique. Parmi d’autres moments forts, on peut citer le cri de lamentation de Pękiel, O vita est misera, ainsi que deux motets resplendissants à plusieurs chœurs de Marcin Mielczewski. Les voix sont pleines, riches et sensibles, alors que la sonorité des sacqueboutes et des cornets, dans une acoustique réverbérante, fait frissonner l’auditeur. »
London Daily Telegraph, mars 2008 (traduction)

« This enterprising disc offers a swathe of 17th-century Polish works, most with a pronounced Italian accent. The centrepiece is Bartolomiej Pekiel’s Mass, La Lombardsesca, with its varied colours and chromatically astounding « Crucifixus ». Other highlights include Pekiel’s piercing lamentation, O vita est misera, and two resplendent polychoral motets by Marcin Mielczewski … the choral singing is full-blooded and sensitive, while sackbuts and cornets peal thrillingly in the reverberant acoustics. »
London Daily Telegraph, Mars 2008

« Voici un merveilleux enregistrement, qui révèle quel magnifique ensemble de cour devait exister au 17e siècle en Pologne, et qui présente admirablement les talents de l’Ensemble européen William Byrd, dirigé par Graham O’Reilly.
L’œuvre centrale est l’excellente Missa concertata de Pekiel, « La Lombardesca », dont le nom suggère une antique danse italienne, même si l’on n’a pu en retrouver aucune qui lui corresponde. Le reste du récital s’attache à la musique vocale et instrumentale d’autres compositeurs polonais, comme Mielczewski, Podbielski, Szarzynski et Zielenski. Les neuf chanteurs sont soutenus par les cordes, deux cornets et trois saqueboutes, et une impressionnante basse continue alignant basson, clavecin/orgue, chitarrone /guitare, harpe et orgue.
Le son de l’enregistrement est clair et brillant, et tout ici constitue une véritable révélation : s’il est vrai que les chanteurs et compositeurs italiens, engagés en si grand nombre par les souverains de l’Europe du Nord, ont surtout apporté leur style, il est manifeste que les compositeurs locaux ont assimilé et dominé ce style d’une manière complète et parfaite.
Ce disque a été l’un de ceux que j’ai préférés ce mois-ci. »
Brian Clark, Early Music Review, Avril 2008 (traduction)

“This is a wonderful recording, showing what a magnificent court ensemble must have existed in Poland during the 17th century, and showcasing the talents of the Ensemble William Byrd, directed by Graham O’Reilly. The central work is Pekiel’s excellent Missa Concertata ‘La Lombardesca’, whose name suggests an old Italian dance, although none has been found so far that fits the bill. The remainder of the recital is made up of instrumental and vocal music by other composers like Mielczewski, Szarzynski, Podbielski and Zielenski. The nine singers are joined by strings, two cornetti and three sackbuts and an impressive continuo lineup of bassoon, harpsichord/organ, chitarrone/guitar, harp and organ. The recorded sound is clear and bright, and all in all this is a true revelation – if the Italian composers and singers who were hired in such large numbers by north European rulers get most of the credit for the style, clearly the local composers assimilated and mastered it completely and utterly. This has been one of my favourite discs this month.”
Brian Clark, Early Music Review, April 2008